Publié par : weelakeo | 10 août 2009

Les 15 plus grandes découvertes scientifiques de la décennie

Rocket Science Games
Image via Wikipedia

- 1- L’Homo Sapiens serait d’origine asiatique

La colonisation européenne ne s’est pas faite avec des vagues successives de populations venues d’Afrique mais a résulté d’un mélange plus complexe d’immigrants et d’émigrants d’Europe, d’Afrique et surtout… d’Asie. Les résultats d’analyses de plus de 5000 dents fossilisées de spécimens d’origine africaine, asiatique et d’Homo Genus montrent que les origines de l’homme moderne — ou Homo Sapiens — proviennent davantage des migrations d’Asie que du continent africain.

- 2- Un gorille préhistorique découvert en Ethiopie

Les dents d’un primate fossile vieux de 10 à 11 millions d’années, probablement apparenté au gorille et suggérant que les grands singes se sont séparés de l’homme plus tôt que l’on ne pensait, ont été découvertes en Ethiopie. Il s’agit des premiers restes aussi anciens d’un hominoïde qui puisse être rapproché d’une espèce existante. Les chercheurs ont donné à ce « prégorille » le nom scientifique de Chororapithecus abyssinicus.

- 3- On a retrouvé les enfants de Nicolas II

Des spécialistes russes pensent avoir trouvé les restes de deux enfants du dernier tsar de Russie, Nicolas II, tué par les bolchéviques avec sa famille à Ekaterinbourg dans l’Oural en juillet 1918. Les chercheurs ont trouvé aux côtés des restes (ceux d’un garçon de 10 à 13 ans et d’une jeune femme de 18 à 23 ans) des balles de différents calibres et des fragments d’un récipient en céramique du même type que ceux retrouvés en 1991 avec neuf autres squelettes.

- 4- Le talc limiterait la violence des séismes

La différence d’intensité des tremblements de terre, le long de la faille de San Andreas, en Californie, pourrait s’expliquer par la présence de talc en certains endroits, selon une étude publiée par le magazine scientifique britannique Nature. Les tests menés en laboratoire montrent que le talc résiste mieux au mouvement quand la vitesse de glissement s’accélère. Ainsi, ses propriétés encouragent vraisemblablement le glissement lent et régulier de la partie centrale de la faille, ce qui limite la création d’énergie élastique, à l’origine des séismes. Tandis que les parties nord et sud de la faille enregistrent des séismes rares mais importants, sa partie centrale glisse, elle, régulièrement, ce qui produit des tremblements de terre plus fréquents, mais aussi plus faibles, un phénomène qui intrigue depuis longtemps les sismologues.

- 5- Des diamants nous éclairent sur la température de la Terre

La présence de diamant dans des cristaux vieux de plus de quatre milliards d’années découverts en Australie pourrait permettre de mieux déterminer la température de la Terre lors de sa première ère géologique, l’Hadéen. Les seules roches connues des premières 500 millions d’années de la Terre sont des cristaux de zircon, un minéral dont les grains n’excèdent pas 3 millimètres de diamètre. Soit ces diamants se sont formés au cours d’un seul évènement, avec de hautes pressions, il y a 4,3 milliards d’années, soit ils se sont agrégés dans le zircon de l’Hadéen via un processus inconnu qui s’est répété à plusieurs reprises durant le premier milliard d’années de la Terre.

- 6- Le réservoir viral du VIH se trouve dans l’intestin

Une équipe de chercheurs français a montré que les ganglions lymphatiques de la région intestinale étaient les principaux réservoirs du VIH et que le virus persistait même chez les individus infectés depuis plus de 10 ans. Ces travaux devraient permettre de tester de nouvelles thérapies ciblant plus spécifiquement ces ganglions.

- 7- Des astronomes ont découvert un énorme trou dans le cosmos Des astronomes américains ont détecté dans le cosmos une zone totalement vide, dont la taille dépasse l’imagination : près d’un milliard d’années lumière, ne contenant ni matière, ni même matière noire. Des zones vides avaient déjà été détectées, mais jamais d’une telle ampleur. Pour l’instant, son origine reste inconnue.

- 8- On sait comment les dinosaures ont disparu

L’extinction des dinosaures, il y a 65 millions d’années, aurait pour origine une collision entre deux rochers gigantesques survenue dans la ceinture d’astéroïdes 100 millions d’années auparavant, a révélé une étude publiée dans la revue scientifique Nature. Suite à la collision entre les deux blocs de plusieurs dizaines de kilomètres de diamètre, de nombreux fragments auraient été éjectés, dont un se serait écrasé sur la Terre, provoquant un brusque changement climatique et la disparition des dinosaures.

- 9- La banquise prend eau

La période de fonte estivale de la banquise arctique va s’achever sur un nouveau record aussi spectaculaire qu’inquiétant. L’été 2007 se caractérise par une très forte accélération de la diminution des surfaces gelées. Le 22 août, il ne restait plus que 3,22 millions de km2 contre 4,01 millions en 2005. A la fin de la période de fonte, le 30 septembre, il devrait en rester moins de 3 millions.

- 10- Les Cambodgiens étaient plus forts que les Mayas

Le complexe urbain autour du temple d’Angkor Vat, au Cambodge, était trois fois plus vaste que soupçonné, selon une équipe internationale d’archéologues ayant sondé le sous-sol à l’aide de radars de la Nasa. La cité bâtie autour d’Angkor, qui fut la capitale de l’empire Khmer entre le IXe et le XVIe siècle, s’étendait sur près de 3 000 km2. Une telle superficie en fait le plus grand développement urbain de l’ère préindustrielle, éclipsant de loin des cités Maya comme celle de Tikal au Guatemala. Ce complexe pouvait alimenter une population de 500 000 personnes.

- 11- Le génome complet de l’homme déchiffré

Pour la première fois, des chercheurs américains et anglais ont déchiffré le génome complet d’un seul individu, ouvrant la voie à une médecine personnalisée. En 2001, la première carte génétique humaine était publiée, mais il s’agissait d’un patchwork de plusieurs personnes et non d’une seule. Les deux jeux des 23 chromosomes, chacun hérité d’un des deux parents de l’individu, ont été analysés. Dans les trois à cinq prochaines années, de nouvelles techniques devraient permettre d’aller plus vite pour moins cher (l’étude a coûté plusieurs dizaines de millions de dollars), et de disposer de 10 000 génomes humains. On pourra donc savoir de quel parent on a hérité tel ou tel trait (propension à une surcharge en cholestérol, ou à la crise cardiaque, voire à la dépression ou la dépendance à la cigarette…).

- 12- L’origine du glaucome oculaire identifiée

Des chercheurs scandinaves ont identifié le gène responsable d’un important type de glaucome, une grave maladie oculaire, principale cause de cécité irréversible dans le monde, selon une étude publiée dans le journal américain Science. En attendant des médicaments, il est d’ores et déjà possible d’utiliser ce gène pour évaluer très tôt les risques encourus par un individu qui pourrait alors recourir à des traitements chirurgicaux préventifs pour limiter la perte de la vision.

- 13- Un style de peinture mis au jour à Pompéi

Alors qu’ils effectuaient des fouilles sur l’artisanat antique, des chercheurs français ont mis à jour une fresque d’un style nouveau à Pompéi. Une telle découverte, fondamentale pour l’art antique, permet de caractériser un style de peinture jusqu’à présent ignoré. Antérieur au premier style, il semble typique de la Campanie du IVe siècle, alors dominée par les Samnites. Il sera par la suite supplanté par le premier style devenu quasiment omniprésent à partir du III e siècle avant Jésus-Christ.

- 14- Une population de galaxies au fin fond de l’Univers

Une équipe internationale d’astronomes a trouvé une nouvelle population de galaxies dont la lumière aurait mis plus de 13 milliards d’années à nous parvenir. Cette découverte mettrait en évidence l’existence de galaxies alors que l’Univers n’était âgé que de 500 millions d’années.

- 15- Le cordon ombilical préviendrait les anémies

Médecins et sages-femmes devraient retarder le moment de couper le cordon ombilical lors de la naissance pour réduire le risque d’anémie chez les nouveaux-nés. C’est ce que suggère le docteur Andrew Weeks, un obstétricien britannique, qui a publié les conclusions d’une recherche sur la question dans le British Medical Journal de l’Université de Liverpool. Il affirme que conserver intact le cordon ombilical pendant trois minutes permet d’accroître sensiblement le niveau de fer dans l’organisme du bébé, ce qui réduit les risques d’anémie.

Par Mélanie Matarese


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 536 followers

%d bloggers like this: