Publié par : weelakeo | 30 août 2009

Les abeilles se plaisent mieux a PARIS qu’à la campagne

Ophrys abeille (Ophrys apifera)01
Image by sinkha63 via Flickr

PARIS – Elles y trouvent une grande variété de fleurs sans avoir besoin de faire des kilomètres et les risques d’empoisonnement par les pesticides y sont faibles: à Paris, les abeilles vivent mieux qu’à la campagne.

Et en prime, certaines y bénéficient de conditions de logement exceptionnelles, avec des ruches installées dans le coeur historique de la capitale.

Ainsi, le Grand palais, prestigieux édifice 1900 situé entre la Seine et les Champs-Elysées, accueille des ruches sur son toit.

« Les abeilles sont très bien en ville, elles y trouvent tout ce dont elles ont besoin », commente Sébastien de Gasquet, secrétaire général du Grand palais. Vodpod videos no longer available.

Pas besoin d’aller très loin pour butiner, le jardin des Tuileries est tout proche et « rien que dans les fleurs du parterre du Grand palais, il y a de quoi faire », souligne-t-il.

Abeille
Image by Tywak via Flickr

Deux ruches ont été installés en mai au bord de l’immense verrière qui recouvre le bâtiment, avec vue sur la Tour Eiffel et Notre-Dame. Trois ou quatre autres sont attendues pour une production espérée d’une demi-tonne de miel par an au total.

Les abeilles des villes produisent 4 à 5 fois plus de miel que leurs congénères des campagnes, assure Nicolas Géant, apiculteur de la région parisienne, qui a eu l’idée de l’opération.

« En zone cultivée, on produit de 10 à 20 kilos de miel par an et par ruche alors qu’en ville, on arrive à monter jusqu’à 80 à 100 kilos », précise-t-il.

Un paradoxe qu’il a voulu dénoncer en proposant d’installer ses ruches au Grand palais, « un lieu mythique » au coeur de Paris.

Abeille charpentiere take in paris
Image via Wikipedia
Abeille
Image by ComputerHotline via Flickr

Des ruches sont déjà installées depuis plusieurs années sur les toits de l’Opéra Garnier.

Vodpod videos no longer available.

Dans les zones de culture, il n’y a plus de haies, ni d’arbres, ni de fleurs sur de très grandes étendues, alors qu’en ville « il y a des myriades de petites fleurs dans les jardins, sur les terrasses et les balcons, et une grande variété d’arbres dans les avenues et les parcs – tilleuls, acacias, châtaigniers, marronniers – c’est très bon pour les abeilles », explique-t-il.

Certes Paris est pollué, notamment par les gaz d’échappement, reconnaît-il, « mais ce n’est rien par rapport aux zones cultivées où il y a beaucoup de pesticides, de fongicides ou d’engrais qui tuent en masse les abeilles », ajoute-t-il.

L’Union nationale de l’apiculture française (UNAF) a relevé d’importantes surmortalités « dans les zones de grandes cultures (colza, tournesol, maïs): le grand Ouest, le Sud-Ouest, l’Alsace et le Rhône ».

En Europe, la surmortalité des abeilles atteint 30 à 35% depuis les années 80, une situation due à un ensemble de facteurs dont les pesticides, selon l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa).

*(fr)Naissance d'une abeille noire (Apis melli...
Image via Wikipedia

En ville, « il n’y pratiquement pas de pesticides », fait remarquer Jean Lacube, l’apiculteur responsable des 8 ruches installées à l’Hôtel de Région Ile-de-France, dans le très chic 7ème arrondissement parisien.

En outre, les abeilles des villes bénéficient de températures plus douces qu’à la campagne, ajoute-t-il.

Elles y sont également à l’abri du redoutable frelon asiatique qui fait des ravages dans les colonies du Sud-Ouest de la France depuis quelques années.

Paris compte environ 300 ruches déclarées, indique Jean Lacube. Mais « l’apiculture de ville, c’est un luxe », fait-il remarquer. Car « l’apiculture est une activité de campagne, l’avenir n’est pas en ville », souligne-t-il.

(©AFP / 15 août 2009 08h02)
via romandie.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :